Camera d’inspection ou videoscopes : comment choisir ?

Camera d’inspection ou videoscopes : comment choisir ?

Les caméras d’inspection et les vidéoscopes sont deux équipements de dernière génération avec capteur vision intégré et que l’on différencie par les éléments suivants :

  • La taille : les vidéoscopes sont de diamètre inférieur à 12mm alors que les caméras d’inspection sont généralement de diamètre supérieur à 20mm.
  • L’articulation / la rotation: la tête du vidéoscope bouge à l’aide d’un système de béquillage contrôlé mécaniquement depuis la poignée. Concernant les caméras d’inspection, ce sont des moteurs, embarqués dans la tête, qui permettent d’effectuer les mouvements de pivotement et de rotation.
  • La modularité : les vidéoscopes se caractérisent par des gaines de longueurs définies (2 mètres, 3 mètres, …) qui ne peuvent pas être changées. A l’inverse, les têtes de caméras sont reliées à un câble, jonc de poussée ou robot à l’aide de connecteurs, chacun de ces éléments étant interchangeable. Le champ d’application des caméras est ainsi plus diversifié.

D’autres éléments viennent distinguer ces deux outils à savoir la puissance d’éclairage, les optiques et la maintenance :

  • L’éclairage est plus puissant sur les caméras d’inspection de par le diamètre de la tête de caméra, plusieurs LEDs (6, 12, 24) sont incrustées au bout de la tête de caméra et permettent d’avoir un éclairage puissant. Les LEDs peuvent également être positionnées de manière à éviter la surexposition. Quant aux vidéoscopes, les sources de lumière sont intégrées dans l’unité de contrôle et leur puissance est limitée du fait des contraintes d’espace et du risque de surchauffe. L’éclairage est amené par des fibres optiques jusqu’à l’extrêmité du vidéoscope.
  • En ce qui concerne les optiques, les vidéoscopes fonctionnent principalement avec des têtes interchangeables afin de gérer différents champs de vision (plages de netteté, distances de travail). Les caméras d’inspection industrielles peuvent être dotées de systèmes de mise au point variable permettant de travailler à n’importe quelle distance pour un champ de vision défini.
  • Enfin, la maintenance est le dernier point de différenciation entre les caméras d’inspection pan & tilt et les vidéoscopes. Les vidéoscopes sont des systèmes très complexes avec mécanismes d’articulation, optiques, capteurs et électronique intégrées dans 4, 6 ou 8 mm de diamètre. L’embout du vidéoscope représente ainsi 70 à 90% de sa valeur totale. Il s’agit cependant de la partie la plus exposée. A l’inverse, les caméras d’inspection visuelle sont robustes, modulaires, tous les éléments sensibles sont protégés par une coque aluminium ou inox et le dépannage peut être effectué sur chaque élément (capteur, moteurs, optiques) ce qui réduit considérablement les coûts de maintenance en cas de panne.

Vidéoscopes et caméras d’inspection sont ainsi deux outils complémentaires. L’avantage majeur du vidéoscope est son petit diamètre qui lui permet d’accéder aux environnements les plus restreints. Cependant, les caméras d’inspection peuvent prendre le relais dès que le diamètre le permet. Leur modularité garantit un meilleur accès, la mise au point une inspection plus aisée et l’éclairage puissant une image de meilleure qualité.

CONTACTEZ-NOUS